Dai Ceramic, songe et délicatesse de la matière.

TEXTE : Camille Lepape

PHOTOS : Dai Ceramic

Publié le:

30 mars 2018

Le printemps accompagne des jours nouveaux, bourgeonne déjà dans nos jardins et nous, nous retrouvons tout juste ce besoin de changement, nous nous réapproprions des sourires plus positifs avec ce soleil moins timide, et nous rêvons à de nouveaux projets.

Pendre le temps de créer des instants pour soi dans une ambiance douce teintée de nostalgie, c’est aussi quelque chose que nous souhaitons réapprendre et Dai Ceramic est là pour nous le rappeler. Après un grand ménage de printemps donc, découvrez ce qui pourrait prochainement venir redécorer votre intérieur.


Dai Céramic, une élégance dans la finesse du végétal

Du blanc, de la légèreté, de la fragilité aussi. La céramique de la mystérieuse Dai Nguyen* est inspirée de la nature et s’adapte parfaitement à votre intérieur avec élégance. La terre blanche émaillée ou crue est mise en valeur par des matières  naturelles comme du bois, des plantes séchées, des galets… Habillez vos murs de sensualité et de fraîcheur avec les différents objets de décorations de Dai Céramic comme ces guirlandes en faïence fleurie et lumineuses, ce miroir orné de roses blanches figées dans la matière ou ces herbiers encadrés, où la terre travaillée se confond avec le végétal et revient à son état premier avec beaucoup de raffinement.

Dai Céramic c’est aussi des bijoux épurés mais en plus un talent évident dans l’art de la table. Outre les céramiques classiques comme les assiettes et bols, De Voyages en Villages adore ces pochettes de pétales en porcelaine pailletée ou bien encore ces bougies parfumées qui enchantent ces tablées d’invités !

Il y en a pour tous les goûts mais dans un même univers, et toute cette douceur artistique et artisanale fait beaucoup de bien.

Pour découvrir l’ensemble des pièces Dai Céramic, cliquez ici.

* Dai Nguyen est la jolie créatrice de Dai Ceramic. « De son expérience chez Christian Dior, Dai a gardé l’art de jouer avec les couleurs et les textures, un désir d’esthétique et d’harmonie. De 1997 à 2002, elle découvre la terre de Guyane et se forme au tournage dans l’atelier du potier Christian Tournier, à Macouria. De 2002 à 2005, elle approfondit la technique de l’émaillage au côté du céramiste-peintre Antonio Vasconcelos, à Lisbonne (Portugal). » Depuis, elle nous fait rêver ! 

Maison Alpérel, le glacier gourmand et complètement givré

Découvrez des créations gastronomiques et artisanales 100% françaises....

Stooly, le mobilier éco-pratique qui fait déjà un carton

Un concept décoratif simple, pratique, élégant et durable. ...

Rencontre avec Nicolas Laffaille

Interview de Nicolas Laffaille, photographe de 27 ans, qui a créé depuis peu son site Oc...

MOÉ, made by Nature mais surtout made pour vous.

La marque sympathique de savons et de cosmétiques Made in France qui fleurent bon les vac...