Bèze

TEXTE : Camille Lepape

PHOTOS : Camille Lepape

Publié le:

22 août 2016

Les bonnes adresses

Les artisans d’art du coin

Jean-Marc Tournois, sculpteur : l’artiste sculpte, hors des modes et des tendances, des pièces monumentales, épurées et modernes, qui touchent deux points sensibles de notre humanité : la conquête et la sexualité. Les courbes sont sincères, nettes et fortes dans la matière travaillée. On y décèle aussi un peu de fragilité dans les formes parfois mélancoliques. Jean-Marc peint aussi, avec talent. Il travaille dans un Château en bois (le séchoir à houblon de Bèze) : qui nous dit qu’il ne serait pas aussi le roi des magiciens ?  Route de Spoy, 21310 BEZE

Danièle Serravalle, céramiste : Dans sa maison-atelier-boutique, l’artiste vous acceuille dans son repère, où la céramique est reine. Moderne et colorée, ou plus épurée, ou bien davantage brodée et dorée, le talent de l’artiste permet à sa céramique de prendre plusieurs formes et de vous procurer différentes émotions. Des cours ou des stages sont aussi donnés dans le village pour partager cette passion. Il ne vous reste plus qu’à vous retrousser les manches ! 12 chemin des Combottes, 21310 Bèze

Ravissement des papilles

Le Relais de Bèze : Au coeur du village, sur la place de la mairie, on ne dit pas non à un petit ravitaillement convivial, simple mais goûteux. On apprécie la variété de la carte et l’accueil chaleureux. Possibilité aussi d’y dormir pour ceux qui seraient tombés amoureux du village et de sa région et auraient envie d’y passer plusieurs jours ! 4 Place de Verdun,  21310 BEZE

A 30 minutes de Dijon, la Bourgogne n’a pas encore révélé tous ses secrets ! Il vous faut découvrir Bèze, un coin de verdure unique, parsemé de belles maisons, s’étendant autour d’une Source. On y goûte la quiétude de l’instant présent et on y coule des jours heureux ! Un vrai coup de cœur 2016 !

Les bons chemins à prendre

Sous un beau soleil d’été, le point de départ commence sur la place de la mairie. Avant d’emprunter un des trois chemins qui s’offrent à vous, prenez le temps d’admirer la façade de l’imposante ancienne école monastique, à côté de la boulangerie. Tripodes et sculptures de style gothique annoncent déjà la richesse du patrimoine du village.

Le premier chemin conseillé débute dans la rue des Ponts et fait une boucle pour revenir près de la mairie dans la rue Domaine Clément. Ce chemin vous permettra de voir le plus gros du village, avec 5 sites à ne pas manquer si vous êtes en recherche d’une douce promenade au fil de l’eau. Dans la rue des Ponts donc, après avoir passé une esplanade fleurie sur l’eau, vous voici devant l’église Saint-Rémi. Construite et reconstruite à plusieurs reprises au cour de l’histoire, c’est l’intérieur saumoné de l’édifice qui fait toute son originalité et surprendra peut-être les visiteurs. En continuant votre chemin, vous découvrirez le cœur idyllique de Bèze : le Parc de la Source. En effet, vous pouvez vous promener et même pique-niquer autour de la résurgence de la Bèze qui se jette dans la Saône bien plus loin. Profitez de la quiétude du lieu, d’une sieste à l’ombre d’arbres vieux de 300 ans… Les canards et leurs canetons, eux, ne s’en privent pas ! Et pour les aventuriers et les passionnés, rendez-vous à côté, au Chalet des Grottes de Bèze, pour une excursion sous terre à pieds mais aussi en barque !

Enfin finissez la boucle de votre premier parcours en passant devant l’ancienne léproserie, une belle bâtisse qu’il vous faudra trouver, puis devant le premier lavoir du village, le Lavoir Penaisot. Traversez le petit pont fleuri qui fait face à une grande maison du XIIIème siècle, ancien grenier à blé, pour vous retrouver devant le Four Banal (ancien four communal).

De retour face à la mairie, prenez cette fois-ci en face de vous, dans la rue de l’Encloître. Cette partie du village est pleine de charme et répond à toutes les attentes des plus rêveurs. Rideaux de dentelle dans le vent chaud de l’été, jardins fleuris silencieux, tuiles typiquement bourguignonnes cuisant sous la chaleur… se dresse alors la grande et majestueuse école du village, bâtiment ayant servi pour la première vinification du vin de Bourgogne à Bèze, par les moines au XIIIème siècle, mais aussi d’abris pour les pompiers.

Jouxtant l’école, le Lavoir des Sœurs est une merveille. Une tourelle avancée sur l’eau le compose, et l’on apprécie son architecture qui se reflète dans le miroir de l’eau, troublée de temps en temps par la nage gracieuse d’un cygne. Et derrière l’école, la très belle abbaye du village s’impose dans un parc enchanteur très bien entretenu (pour visiter vérifiez bien les horaires et jours d’ouverture).

Une fois que vous aurez visité toute cette splendeur communale, vous pouvez rebrousser chemin pour repartir à pieds ou en voiture dans la rue Saint-Prudent. C’est là que vous apercevrez la Maison aux Tourelles dont la briquette rouge contraste merveilleusement bien avec le bleu du ciel et le blanc habituel des maisons alentours. Et puis sur la route de Spoy se dresse « le château de bois » (le Séchoir à Houblon), qui, si vous êtes chanceux comme moi, vous permettra de faire une belle rencontre : l’artiste qui y « vit » vous fera peut-être visiter son atelier aux œuvres monumentales  et élégamment modernes.

Puis il sera temps de jeter un dernier regard sur le village qui s’étend maintenant au loin dans la vallée bourguignonne ; les toits et le clocher de Bèze noyés dans la nature vous faisant promettre du bout des lèvres un « au revoir » chuchoté. Car ce lieu unique ne mérite aucun adieu, seulement le son mélodieux, un jour, de vos pas précipités, qui ne pouvaient résister à l’envie de revenir.