Kervalet

TEXTE : Camille Lepape

PHOTOS : Camille Lepape

Publié le:

20 mars 2016

Les bonnes adresses

Ravissement des papilles :

Fleur de Sel : la seule crêperie du village, mais pas n’importe laquelle ! Lorsque vous rentrez, la salle à  droite avec sa grande cheminée offre un cadre chaleureux pour vous faire déguster une spécialité : Le Kig Ha Farz, « Pot au Feu breton cuisiné au feu de bois ». Une bonne expérience à  réaliser en famille ou entre amis. Les crêpes servies dans la véranda printanière sont elles tout à  fait goûteuses, et vous apprécierez l’été la terrasse ouverte donnant sur un petit jardin. Testée, approuvée et recommandée ! 42, Rue de la Chapelle, Village de Kervalet, 44740 Batz-sur-Mer

Jolies emplettes :

Arsène Antiquités : Un paludier d’époque vous indique l’entrée d’une petite bicoque adorable, dont les fenêtres ne laissent presque plus filtrer la lumière tant elles présentent différents objets anciens. Faïences, tableaux, collections, mobilier ancien et XXème siècle… Vous êtes parvenus chez l’antiquaire du coin, celui qui vous propose un bric à  brac de malices et de bonne humeur ! 26, Rue des marais salants,Village de Kervalet, 44740 Batz-sur-Mer

C’est une balade anodine dans les marais salants qui vous dépose, par surprise, dans le mystérieux village de Kervalet…

Les bons chemins à  prendre

Le froid mordant de l’hiver et le vent salé de la région sont encore bien prenants dans les trois rues qui ordonnent le village de Kervalet. Quelques volets sont fermés et pas un chat n’a pointé le bout de son museau au cours de la visite. Ce n’est pas grave, le village est à  notre entière disposition et laisse entrevoir son immense potentiel.

Rue de la Croix, le calvaire du village vous souhaite la bienvenue. Il annonce une enfilade de petites maisons, qui donne au bourg une entité dense et conviviale, où l’on imagine très bien les paludiers de l’époque s’activer. (Les paludiers sont des personnes qui travaillent et récoltent le sel dans les marais salants, dont l’expansion a commencé vers le 10ème siècle). D’ailleurs, pour témoigner de cette convivialité, une pancarte vous indiquera que les bancs en granit taillés aux pieds des maisons permettaient aux habitants de s’installer et de souper dehors.

Tiens, l’écho de plusieurs voix, des rires, et enfin du monde devant une crêperie qui propose une spécialité bretonne (voir « Les bonnes adresses » ci-dessous). Puis plus rien. Déjà  vous tournez au coin d’une des ruelles pour vous retrouver au cœur du village, face à  la chapelle Saint-Marc. Son plafond intérieur ressemble à  la coque d’une chaloupe.

En continuant, vous découvrirez des parterres et des jardins sauvages, des objets vintage et insolites, des portes colorées et des hortensias contrastant avec le granit. Vous avancerez sous l’œil bienveillant des petites Vierges et des Saints protecteurs, encastrés dans les lucarnes de chacune des maisonnettes. C’est un village envoûtant, empli de mystères et de souvenirs. Ce qui est sûr, c’est que nous y retournerons aussi à  la belle saison en espérant y découvrir un nouveau charme. Allez-y quand vous voulez, parlez-en autour de vous, ce village mérite d’être connu et d’exploiter tout son potentiel. Une petite vitrine abandonnée y accueillerait volontiers un artisan ou un commerçant de qualité !

L’occasion aussi de vous aventurer dans les marais salants et pourquoi pas d’assister à  une récolte. Puis peut-être d’aller un peu plus loin vers Batz-sur-Mer, profiter des plaisirs qu’offrent la ville et sa plage. Mais n’en doutez pas, Kervalet est ensorcelé et vous incitera à  toujours revenir…