Moutiers-au-Perche

TEXTE : Camille Lepape

PHOTOS : Camille Lepape

Publié le:

17 mars 2016

Les bonnes adresses de Moutiers-au-Perche

Jolies emplettes :

« Librarou » : Tout en haut du village, une petite librairie ouvre ses portes tous les mercredis après midis, le deuxième week-end de chaque mois, et surtout pendant les beaux jours. Installée dans la maison de « Petit Pierre », figure emblématique du village, la librairie est tenue par les amoureux Josette et Patrice Guille, qui nous offrent un vrai moment de bonheur. Elle est aussi une boutique artisanale et un salon de thé, et souhaite accueillir un coin galerie. Bref, une histoire humaine, conviviale, qui fait vivre le village avec bonne humeur, et nous on adore !  6, rue du Hautbourg 61 110 Moutiers-au-Perche.

Où dormir :

« Villa fol Avril«  : Dès l’entrée du village, vous ne pourrez pas manquer cette grande bâtisse ocre, qui cache un hôtel élégant et chaleureux ainsi qu’un restaurant à  la carte appétissante. Encore plus cachée, la piscine ! Un endroit parfait pour profiter du village et de ses alentours. 2, rue des fers chauds 61 110 Moutiers-au-Perche

Au détours des collines verdoyantes de l’Orne, sous les éclaircies et nuages gris ardoise de la Normandie, se découvre le village peu connu de Moutiers-au-Perche, qui aura le mérite de vous plaire.

Les bons chemins à  prendre dans Moutiers-au-Perche

Entre les bocages et les calmes vaches du Perche, le village dévoile son charme petit à  petit, en douceur. Il faut d’abord passer devant la mairie sans doute un peu austère, qu’égayent tout de suite après la jolie ferme et sa tour, vestiges d’un ancien monastère. Ensuite, vous découvrez la boulangerie et la boucherie et si vous regardez bien à  côté, une petite et étroite maison vous offrira une très grande émotion. A quelques pas de là  s’écoule la Corbionne, dont les clapotis viennent chatouiller l’ancien lavoir. Mais c’est à  droite de la boulangerie, que le cœur du village s’entrouvre…

Prenez donc la rue de l’Eglise : elle desserre de magnifiques demeures en briquettes rouges. Vous arriverez alors devant l’Eglise Notre-Dame du Mont-Harou. Moutiers-au-Perche a abrité au VIème siècle la plus ancienne communauté monastique du Perche, fondée par saint Laumer, ermite venu de Chartres pour évangéliser les habitants de la forêt qui couvrait le Perche. Les communautés villageoises qui peuplaient les clairières étaient jusque là  « guidées » par des druides, vous savez, ces irrésistibles gaulois…

Sachez aussi que « Moutiers » est issu du latin « monasterium » qui veut dire monastère. Bref, vous l’aurez compris, notre village a un long passé religieux. Il va sans dire que l’église qui se dresse devant vous est classée Monument historique. Elle regorge de trésors, en plus des gargouilles impressionnantes sculptées dans son flanc extérieur.

Venez dans ce village si vous êtes passionnés de vieilles pierres. Vous y remarquerez en plus le bel effort qui a été fait pour enterrer toutes les lignes électriques, afin de nous offrir un panorama remarquable sur la campagne avoisinante, depuis les ruelles toujours en hauteur.

Les randonneurs sont aussi les bienvenus. Ils ont un beau parcours à  faire depuis l’église en empruntant le chemin de La Garenne. Quant aux fans d’équitation, ils seront ravis de participer aux cours ou aux randonnées équestres que propose le centre de tourisme équestre le Perch’horizon.

Le village se visite aussi de loin ! Si vous prenez les petites routes de campagne ou certains chemins forestiers, la vue sur le bourg dominant les prés alentours y est splendide, bucolique et apaisante. Un endroit à  voir, vraiment, pour tous les amoureux de la campagne et aussi de notre beau patrimoine.